Sécurité sociale et mutuelle santé

Qu’est-ce que la téléassistance pour les personnes âgées ?

292views

Permettant une intervention d’urgence en cas de chute ou de malaise, la téléassistance a pour vocation de veiller à la sécurité des personnes âgées vivant seules chez elles. Apparu dans les années 70, ce système d’alarme à distance fait actuellement partie du quotidien de 500 000 français. Mais comment fonctionne-t-il ? Combien faut-il débourser pour en bénéficier et comment choisir son prestataire ? Découvrez les réponses dans cet article.

Le fonctionnement de la téléassistance

Pouvant être sous forme de bracelet, de pendentif ou de clip, le système de téléassistance est doté d’un bouton permettant d’alerter une centrale d’écoute par une simple pression en cas de problème. Sans utiliser le téléphone, un interlocuteur pourra communiquer avec le porteur du bracelet ou du pendentif grâce au boîtier dont le système est équipé.

La Téléassistance pour Personnes Âgées a pour vocation de veiller à leur sécurité La personne âgée ayant besoin d’assistance sera questionnée sur la raison du déclenchement de l’alarme. En fonction de la réponse ou si personne ne répond, la centrale contactera d’abord les proches mentionnés dans le contrat (famille ou voisins) pour voir ce qui se passe. Dans le cas où personne n’est disponible ou s’il est avéré que la personne âgée est réellement en danger, les secours seront immédiatement contactés.

Lire  Les semelles orthopédiques sont-elles remboursées ?

En outre, la téléassistance permet à une personne âgée atteinte d’un malaise ou qui a fait une chute d’être secourue rapidement. Sachez également que des détecteurs de chute permettant d’envoyer un signal sans presser sur le bouton d’alarme sont actuellement disponibles sur le marché. Ils peuvent être très utiles si la personne a perdu connaissance suite à sa chute, mais une telle option a forcément un prix. D’ailleurs, voyez dans les lignes qui suivent combien une assistance pour personnes âgées peut coûter.

Quel est le prix de ce service ?

Pour bénéficier d’un service de téléassistance, il faudra compter entre 20 et 30 euros par mois selon le type d’abonnement choisi. En effet, vous avez le choix entre des abonnements de 12, 24 ou 36 mois renouvelables par tacite reconduction, ou des contrats à durée indéterminée que vous pouvez résilier quand vous le souhaitez. Il est à savoir que ce dernier est assez onéreux.

Outre le coût de l’abonnement, d’autres facteurs viennent influer sur le prix comme les frais de dossier, les frais d’installation du matériel à domicile ainsi que la fréquence de vérification du matériel. Et comme il a été mentionné plus haut, certains contrats proposent des options payantes comme les détecteurs de chute. Certes, tout cela peut représenter un investissement assez important, mais peut sauver une vie.

Lire  Tout savoir sur l’incapacité permanente due à un accident de travail

Il est à savoir que faire appel à un opérateur déclaré au titre des services à la personne vous fera bénéficier d’une réduction d’impôt de 50 % de la dépense, dans la limite de 6000 euros, soit une dépense réelle maximum de 12 000 euros par an. Dans le cas où vous n’êtes pas imposable, il vous est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % des sommes versées en services à la personne. Il est à noter que le dispositif peut être pris en charge par l’Apa (Association personnalisée d’autonomie) s’il est prévu dans le plan d’aide. Ceux qui ne sont pas éligibles à l’Apa peuvent, quant à eux, s’adresser à leur caisse retraite.

Choix du prestataire et précautions à prendre

Lors du choix du prestataire, veillez à ce que celui-ci soit titulaire d’un agrément qualité délivré par l’Agence nationale des services à la personne. En effet, depuis l’octroi d’avantages fiscaux en 2007, de nombreux professionnels peu scrupuleux abusant de la faiblesse des personnes âgées ont fait leur apparition. Ainsi, pour éviter de faire le mauvais choix, quelques précautions sont à prendre.Faire appel à un opérateur déclaré au titre des services à la personne vous fera bénéficier d’une réduction d’impôt

Avant de signer un contrat, pensez à évoquer avec le prestataire toutes les situations auxquelles la téléassistance est en mesure de faire face. Pensez à demander un exemplaire du contrat afin de bien étudier son contenu avant la signature. Étant donné que ce document comporte toutes les informations utiles comme le service après-vente, la facturation, la résiliation ou encore le remboursement, il est dans votre droit d’exiger à conserver un exemplaire du contrat.

Lire  Tout savoir sur l’incapacité permanente due à un accident de travail

Comme il a été évoqué plus haut, vous avez le choix entre un abonnement renouvelable par tacite de reconduction et un abonnement à durée indéterminée résiliable à tout moment. Bien que ce dernier soit plus cher, il est intéressant dans la mesure où le dispositif de téléassistance devient inutile. C’est le cas par exemple si vous êtes hospitalisé ou si vous passez un séjour dans une maison de convalescence. Et afin de ne pas avoir des difficultés de remboursement du trop-perçu lors de la résiliation du contrat, il est mieux de privilégier le paiement mensuel si celui-ci est proposé.

Et enfin, n’hésitez pas à demander au prestataire si la maintenance du boîtier est prise en charge. Si c’est le cas, interrogez-le sur le délai de réparation. Et sachant que la prestation de téléassistance inclut des tests réguliers automatiques pour veiller au bon fonctionnement de l’installation, pensez à demander le coût engendré par ces tests. Cela vous évitera de mauvaises surprises lorsque vous recevrez la facture téléphonique.

Commenter cet article

Leave a Response