Santé quotidienne

3 problèmes de santé qui font perdre des cheveux

perdre des cheveux
83views

La perte de cheveux et les cheveux cassés peuvent être les symptômes d’un problème de santé. La perte de cheveux survient souvent chez les personnes qui souffrent, se remettent d’une maladie ou d’un état pathologique. Même si on trouve une majorité d’alopécie d’origine génétique, il arrive que les deux se lient.

Parmi une liste croissante de problèmes et d’inquiétudes, la perte de cheveux peut alors entraîner un stress et une anxiété supplémentaires, car la perte de cheveux devient plus importante et plus visible pour les autres. Bien qu’il existe un grand nombre de problèmes de santé pouvant entraîner une perte de cheveux, les maladies les plus courantes sont les suivantes.

L’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est une affection qui survient lorsque la glande thyroïde ne produit pas une quantité suffisante d’hormones importantes dont l’organisme a besoin pour fonctionner correctement. En conséquence, de nombreux patients subissent une perte de cheveux en plus d’autres effets secondaires graves.

Hormones thyroïdiennes et croissance des cheveux

Les hormones thyroïdiennes régulent et maintiennent la production d’énergie et le métabolisme cellulaire. Toute fluctuation de la quantité disponible d’hormones thyroïdiennes présentes dans l’organisme peut avoir une foule d’effets indésirables.

L’un des effets secondaires d’une insuffisance d’hormones thyroïdiennes est une alopécie ou une perte de cheveux. Les follicules pileux, comme les autres cellules de l’organisme, dépendent de l’énergie et du métabolisme pour fonctionner correctement. De plus, la croissance des cheveux nécessite des protéines et d’autres nutriments correctement métabolisés.

Sans une fonction thyroïdienne adéquate, le fer, le zinc et les vitamines importantes nécessaires à la croissance des cheveux peuvent être absents ou insuffisants.

Lire  Symptômes et traitement de la fistule anale

Médicaments thyroïdiens et chute des cheveux

Malheureusement, certains des médicaments couramment prescrits pour les troubles de la thyroïde peuvent aussi contribuer directement ou indirectement à la chute des cheveux.

La plupart des traitements relèvent de l’hormonothérapie, qui modifie les niveaux d’hormones dans l’organisme. Pour les mêmes raisons que l’hypothyroïdie peut provoquer la chute des cheveux, certains médicaments peuvent également avoir le même effet. Mais rassurez-vous, avec le bon dosage, la chute de cheveux est maitrisée et tout se passe bien.

chute des cheveux

Options de restauration des cheveux

Chez certaines personnes, les cheveux peuvent repousser d’eux-mêmes sans traitement. Cependant, pour de nombreux patients atteints d’hypothyroïdie, la perte de cheveux est permanente et nécessite une intervention médicale s’ils souhaitent retrouver leurs cheveux.

Plusieurs options de traitement qui peuvent donner des résultats magnifiques et naturels. L’extraction d’unités folliculaires et la transplantation d’unités folliculaires peuvent aider les patients à retrouver des cheveux et donc un sentiment de confiance en soi.

Chimiothérapie et perte de cheveux

Croyez-le ou non, l’alopécie due à la chimiothérapie est l’un des effets secondaires les plus pénibles des traitements de chimio. L’une des principales préoccupations des patients après un diagnostic de cancer est l’effet secondaire de la perte des cheveux.

Pour beaucoup d’entre eux, en particulier pour ceux qui ont eu une chevelure abondante et épaisse tout au long de leur vie, l’idée de la perdre peut-être dévastatrice. Le traitement par chimiothérapie doit son efficacité à une variété de médicaments puissants conçus pour attaquer rapidement les cellules cancéreuses compromises.

Malheureusement, en plus de traiter le cancer, les médicaments attaquent également les racines des cheveux. Cela peut entraîner la chute des cheveux très rapidement, voire en grosses touffes, ou progressivement avec le temps.

Pourquoi la chimiothérapie entraîne-t-elle la chute des cheveux ?

Les médicaments de chimiothérapie ciblent les cellules qui se divisent rapidement, ils endommagent donc certaines cellules saines ainsi que les cellules cancéreuses. Les cellules saines endommagées comprennent les cellules des follicules pileux, c’est pourquoi la chimiothérapie peut faire tomber les cheveux. Outre les cheveux de la tête, les poils du corps, y compris les sourcils, les cils, les poils pubiens et les poils du torse chez les hommes, peuvent également être touchés.

Lire  Le syndrome de KISS pourrait expliquer les pleurs inexpliqués de bébé

La quantité de cheveux que vous perdrez dépendra du type de médicaments que vous recevez et de leur dose. Les médicaments administrés en petites doses sur une base hebdomadaire ou pris par voie orale sont moins susceptibles de provoquer une chute des cheveux. Si vous recevez une association de médicaments de chimiothérapie, vous risquez davantage de perdre vos cheveux. Votre spécialiste ou votre infirmière en chimiothérapie vous parlera de votre traitement et de la probabilité que vous perdiez vos cheveux.

Lupus et perte de cheveux

Le lupus est une maladie auto-immune dans laquelle le système de protection naturel de l’organisme attaque ses propres tissus, provoquant une inflammation chronique. Cette réponse immunitaire peut affecter de nombreuses parties du corps, notamment les organes, les articulations, les cellules sanguines, le système vasculaire et la peau.

Lorsque le système immunitaire s’attaque aux follicules pileux de la peau, il peut provoquer un affaiblissement ou une raréfaction des cheveux, des follicules endommagés qui ne peuvent plus supporter les cheveux, ou une perte de cheveux permanente. En outre, de nombreux médicaments prescrits pour traiter le lupus, tels que les immunosuppresseurs, peuvent également contribuer à la chute des cheveux.

Lupus et perte de cheveux

Comprendre le lupus

Le lupus est souvent très difficile à diagnostiquer, car il partage de nombreux symptômes avec d’autres maladies. Certaines personnes naissent avec une prédisposition génétique à développer un lupus, et l’affection peut être provoquée par des infections, certains médicaments ou même les rayons ultraviolets du soleil. Les symptômes du lupus peuvent être temporaires ou permanents, légers ou graves, et se développer soudainement ou progressivement.

Lire  Comment prévenir la sciatique ?

De nombreuses personnes atteintes de lupus connaissent des épisodes, ou poussées, au cours desquels leurs symptômes s’exacerbent pendant un certain temps, puis s’améliorent ou même disparaissent complètement avant de se manifester à nouveau.

Il n’existe aucun remède contre le lupus et le traitement vise généralement à contrôler ou à gérer les symptômes. En plus de la perte de cheveux, les symptômes du lupus peuvent inclure :

  • Fièvre, fatigue
  • Douleurs articulaires
  • Lésions cutanées
  • Douleurs thoraciques
  • Sécheresse des yeux
  • Maux de tête.

L’un des signes les plus courants du lupus est une éruption cutanée en forme de papillon sur le visage, qui couvre les joues et l’arête du nez.

Perte de cheveux chez les patients atteints de lupus

Lorsqu’un patient atteint de lupus perd ses cheveux, cela peut être temporaire ou permanent. Si la perte de cheveux est causée par certains médicaments, ils repousseront généralement une fois que le médicament ne sera plus pris.

Lorsque le système immunitaire attaque les cellules de la peau et les follicules pileux, il peut souvent en résulter un type spécifique de cicatrice appelé lésion discoïde. Lorsque cela se produit, les follicules peuvent être obstrués, ce qui empêche la croissance des cheveux et entraîne une atrophie des tissus environnants. Ce type de perte de cheveux est généralement permanent, et les patients devront se faire soigner pour retrouver leurs cheveux.

Options de restauration des cheveux pour les patients atteints de lupus

Bien que la perte de cheveux chez les patients atteints de lupus soit généralement permanente, il existe des options de traitement notamment différentes techniques de greffes capillaires qui peuvent aider les patients à retrouver leurs cheveux, leur confiance et leur bien-être émotionnel.

Conclusion

Les problèmes de santé sont des signes avant-coureurs de la chute des cheveux. Assurez-vous de traiter correctement les maladies chroniques pour avoir des cheveux sains.

Commenter cet article