Remèdes naturels

Médecine celte : 6 plantes à découvrir et leurs bienfaits

Un grand arbre
77views

Les végétaux et en particulier les arbres étaient vénérés par le peuple celte. Ces herboristes de l’époque antique utilisaient régulièrement les plantes dans leur médecine. Quelles sont ses plantes et quelles vertus amènent-elles dans leurs feuillages ? Voici notre liste !

​L’herboristerie : la médecine végétale

Soigner par les plantes est une méthode ancestrale utilisée dans la médecine depuis la nuit des temps. Si les médicaments et autre placebo inondent la médecine moderne depuis le début des années 70, on observe à notre époque un retour aux sources, en douceur, mais sûr vers les médecines naturelles telles que celle administrée par les plantes.

La médecine, on en a besoin toute notre vie. Pour se soigner et rester en forme, du plus jeune âge au plus vieux, que l’on ait besoin d’un monte escalier pour handicapé ou que l’on galope les marches quatre par quatre, elle doit être toujours à nos côtés. Mais la médecine celte par les plantes offre un côté sain et naturel que n’a pas toujours la médecine traditionnelle. Tour d’horizon des plantes concernées.

​Médecine celte : 6 plantes à découvrir

Le souci des jardins, une plante très répandue, est connue pour être le remède ancestral qui traite les éruptions cutanées et soutient le système immunitaire. Elle est également connue pour réparer le système digestif, lorsque l’on la consomme en tisane. La sève de bouleau nettoie et dynamise l’organisme, ses bourgeons sont digestifs et peuvent soulager les ulcères à l’estomac. Le genévrier, plante très ancienne, est un très bon antiseptique, antalgique et diurétique. Il est notamment préconisé contre les bronchites et les rhumatismes.

Lire  Le trouble du siècle : le mal de dos

Les ronces, malgré leur côté piquant et leur allure repoussante, ou pépinière des forêts, se prend en tisane pour redonner force et vigueur à un organisme convalescent. Elles permettent notamment d’oxygéner l’organisme. Le millepertuis permet de calmer les brûlures liées aux coups de soleil et les douleurs après un choc. À consommer en macérât huileux, qui agit également sur le système nerveux.

Plante commune dont on reste loin pour les démangeaisons qu’elle cause, l’ortie est toutefois très bénéfique au corps humain. Consommée en soupe, elle est très nutritive et favorise la digestion. Consommé en infusion, cet antidiarrhéique naturel prévient la dégradation des cartilages articulaires et les maladies chroniques de la peau comme l’eczéma. Nul doute que votre santé n’en sera que meilleure avec toutes ces plantes aux vertus fabuleuses, surtout avant l’hiver.

Commenter cet article