Santé quotidienne

Ce qu’il faut savoir sur les vertiges d’origine neurologique

Parfois, vous avez l’impression que votre corps se déplace ou que la pièce bouge autour de vous ? Les vertiges sont un trouble fréquent. En effet, ils touchent 35 % des personnes âgées de moins de 40 ans et 80 % des plus de 80 ans. D’ailleurs, ils figurent parmi les premières raisons de consultation. Il existe divers types de vertiges, dont les vertiges d’origine neurologiques.

Contents

Définition du vertige

Le vertige donne l’impression que votre environnement bouge. Vous pouvez également le ressentir comme un déplacement de vous-même dans l’espace. Généralement, le mouvement que vous ressentez est circulaire, comme si vous étiez sur un manège. Il peut également vertical comme si vous preniez l’ascenseur. Le vertige peut aussi s’apparenter à une sensation de chute ou un balancement. Les vertiges sont liés à un trouble de l’équilibre.

Le vertige et les sensations vertigineuses sont proches. Elles peuvent aussi être relatives à un trouble de l’équilibre tel les vertiges caractérisés. Elles causent une sensation d’instabilité, de déséquilibre, de chute ou d’ébriété. Ces sensations apparaissent pendant la marche ou quand vous vous tenez debout. Lorsque vous vous appuyez quelque part, que vous soyez couchée ou en position assise, elles disparaissent. Elles requièrent aussi un bilan médical.

La fréquence, ainsi que la durée des vertiges varient :

  • Une crise vertigineuse peut se répéter à intervalles irrégulièrement ou être unique
  • Elle peut durer plusieurs heures ou seulement quelques secondes
Lire  Les compléments alimentaires pour les cheveux

Certains mouvements peuvent déclenchés les vertiges, à savoir : tourner la tête rapidement, se coucher, se lever et autres. Ils peuvent également être accompagnés de différents symptômes tels que :

  • Des vomissements ou nausées
  • Sueurs
  • Des maux de tête
  • Une perte d’audition
  • Des acouphènes

Durant une crise vertigineuse, vous restez conscient.

Quelles sont les causes des vertiges d’origine neurologique?

Ces types de vertiges sont une atteinte neurologique des voies de l’équilibre. Généralement, les vertiges d’origine neurologiques se manifestent en raison d’une instabilité à la marche plutôt que de vertiges rotatoires. Ceci dit, tout est possible.

Généralement, d’autres symptômes sont présents :

  • Troubles visuels
  • Céphalées
  • Troubles de l’élocution
  • Troubles de la marche, etc.

Globalement, les tests vestibulaires de l’oreille interne sont normaux. Le diagnostic est réalisé avec l’imagerie cérébrale et l’aide du neurologue.

Les vertiges d’origine neurologiques peuvent être causés par :

  • Un accident vasculaire cérébral
  • Une sclérose en plaques
  • La maladie de Parkinson
  • Les maladies dégénératives et inflammatoires du système nerveux central

Comment soigner les vertiges?

Les vertiges d’origine neurologiques peuvent se traiter en passant d’abord par un traitement de leur origine. Il est alors primordial de savoir de quel type de vertige il s’agit. Sont-ils d’origine neurologique ou ORL ? S’agit-il de faux ou vrais vertiges ? À quelles pathologies ou dysfonctionnement sont-ils relatifs ?

Lire  Crise de tétanie : les facteurs en cause et les bons réflexes

Les traitements naturels

En phytothérapie, des plantes peuvent être utilisées pour aider à contrôler les crises de vertiges, notamment :

  • Le gingembre et la menthe poivrée : anti-nauséeux
  • Le basilic et la lavande peuvent être utiles pour maîtriser des vertiges d’origine psychologique. En effet, ils disposent de propriétés anti-stress et relaxantes

Le Ginko Biloba permet de réduire les sensations de vertige. Il permet d’augmenter le flux sanguin vers votre cerveau

Les médicaments

Pour les périodes vertigineuses, le traitement symptomatique de référence est le tanganil. Il est disponible sans ordonnance et sous forme de comprimé. Usuellement, la posologie est de 3 à 4 comprimés de 500 mg par jour, à raison de deux prises. Quand les vertiges d’origine neurologiques s’accompagnent de vomissements ou de nausées, des anti-émétiques peuvent les soulager. Lorsqu’ils sont d’origine psychologique, les anxiolytiques ou sédatifs peuvent soulager les symptômes.

L’acupuncture

En cas de vertiges d’origine cervicale, relatifs à la dégénérescence d’un disque intervertébral cervical, on peut proposer l’acupuncture. La stimulation d’un point d’équilibre n’existe pas. Cependant, certains points peuvent augmenter la vitesse du flux sanguin et améliorer la quantité sanguine aux artères vertébrales. Ce qui permet de soulager de manière efficace les symptômes.

L’acupuncture peut aussi aider à l’amélioration des faux vertiges d’origine psychologiques. Il consiste à la stimulation des points du stress et de l’anxiété se trouvant sur le long du canal du foie.

Lire  Découvrez les 3 types d’appareils auditifs

L’ostéopathie

Lorsqu’on diagnostique une cause cervicale, posturale ou crânienne, l’ostéopathie peut permettre de traiter les vertiges d’origine neurologiques. Souvent, l’ostéopathe commence par effectuer un bilan postural pour identifier une possibilité du trouble de la posture. Ensuite, il peut agir en restituant aux os du crâne de la mobilité et principalement aux os temporaux relatifs à l’oreille.

Une contraction musculaire sur la partie des cervicales, irritant certains nerfs, peut aussi causer des vertiges. Pour soulager les symptômes, l’ostéopathe peut manipuler doucement la cervicale.

L’homéopathie

Que ce soit pour les sensations vertigineuses ou les vrais vertiges, l’homéopathie peut aider à calmer les symptômes liés aux vertiges d’origine neurologiques.

Rate this post