Santé quotidienne

Le calculateur de nicotine, ça sert à quoi ?

93views

La cigarette électronique gagne de plus en plus de popularité depuis sa présence sur le marché il y a une décennie. Cette alternative de la cigarette électronique est beaucoup moins nocive grâce à l’absence de combustion. Le taux de réussite des sevrages au tabac est aussi plus élevé par rapport à d’autres solutions. Cela est dû par la présence de nicotine dans les liquides. Il est toutefois possible de concocter soi-même son propre e-liquide et de décider du taux de nicotine que l’on souhaite inhaler. Les calculateurs de nicotine deviennent alors des accessoires indispensables pour les vapoteurs adeptes de DIY.

Qu’est-ce qu’un calculateur de nicotine ?

Le calculateur de nicotine est un outil permettant de connaitre la quantité de booster utile pour obtenir un taux de nicotine bien déterminé lors d’un mélange d’e-liquide.

Pourquoi utiliser un calculateur de nicotine ?

Il est nécessaire d’utiliser un calculateur de nicotine lorsqu’on utilise les liquides Mix and vape ou du DIY. Lorsque vous avez besoin de varier votre taux de nicotine au fil du temps, les calculateurs de nicotine vous offrent la possibilité d’obtenir le taux que vous souhaitez de manière précise.

La nicotine reste un produit toxique. Une erreur de dosage peut être fatale, notamment lorsque vous ingérez une quantité considérable. Un taux de 18mg/ml peut s’avérer extrêmement dangereux si vous utilisez un matériel DL, car vous ingérez plus de e-liquide que sur un MTL.

Il ne faut pas non plus oublier que l’ajout de booster de nicotine dans votre mélange fera diminuer la concentration en saveur de votre liquide. Heureusement, les calculateurs de nicotines peuvent aussi prendre en compte le taux d’arôme que vous souhaitez mélanger avec votre base.

Comment utiliser un calculateur de nicotine ?

Il existe de nombreuses applications qui font très bien le calcul. Il est aussi facile de trouver directement ce genre d’outil sur internet. Il suffit de renseigner la quantité en ml du mélange sans nicotine, de désigner le taux de nicotine souhaité et l’outil vous fournira immédiatement la quantité de booster à utiliser.

Lire  Mieux comprendre l’arthrose

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

Une cigarette électronique est un dispositif qui fonctionne grâce à trois parties importantes. Le mod, l’atomiseur et les e liquides.

Le mod

Le mod est le boitier qui contient le circuit électronique ainsi que la batterie. Il sert à réguler la tension et l’intensité du courant nécessaire pour faire fonctionner l’appareil. Le réglage de la puissance ainsi que de la température peuvent être fait sur les mods plus avancées. Enfin, ce dernier assure la protection de l’utilisateur contre tout court-circuit et une éventualité d’explosion de la batterie.

L’atomiseur

L’atomiseur est la partie qui renferme la résistance. Une mèche en coton transportera les liquides vers cette dernière qui va chauffer pour ensuite vaporiser les liquides. L’atomiseur sert à la fois de réservoir d’e-liquide et de vaporisateur.

L’e-liquide

L’e-liquide est le liquide que l’on verse dans l’atomiseur. C’est ce liquide qui va ensuite être chauffé pour produire de la vapeur. C’est cette vapeur provenant du e-liquide qui sera inhalé par l’utilisateur.

Que contiennent les e-liquides ?

Les e-liquides sont des compositions de trois éléments : la base, l’arôme et la nicotine.

La base

La base est l’ingrédient principal d’une e-liquide. Elle peut être de la glycérine végétale et/ou du propylène glycol. Ces produits sont réputés inoffensifs pour le corps et ils sont approuvés par l’OMS. Certaines bases contiennent un mélange des deux pour s’adapter au type de vape souhaité.

La glycérine végétale produit des vapeurs plus intenses, mais transporte moins de saveur. Le propylène glycol, quant à lui, transporte plus de saveur, mais ne produit par beaucoup de vapeur. Il procure aussi plus de hit (sensation de picotement dans la gorge) par rapport à la glycérine végétale.

L’arôme

L’arôme est un additif qui va parfumer l’e-liquide. Il sert à apporter une saveur spécifique selon le goût des utilisateurs : fruités, classique ou gourmand. Généralement, les arômes sont des extraits naturels et la plupart d’entre eux sont aussi approuvés par les autorités sanitaires.

La nicotine

La nicotine est le produit actif du tabac. C’est un produit chimique psychotrope qui produit la sensation d’euphorie que recherchent les adeptes de cigarette. Aussi présent dans des e-liquides, elle peut procurer les mêmes sensations que l’on obtient du tabac traditionnel. Cependant, il faut faire attention, car la nicotine est nocive pour la santé et elle est très addictive.

Lire  Comment prendre soin de ses pieds naturellement ?

Les types de e-liquides présent sur le marché

Il existe plusieurs variétés de e-liquides sur le marché, mais on peut les catégoriser en trois groupes : les prêt-à-vaper, les mix and vape et les DIY.

Les prêt-à-vaper

Ce sont les e-liquides les plus communs. Ils peuvent être utilisés immédiatement sans qu’on ait besoin de faire des mélanges. Ils contiennent déjà un taux de nicotine prédéterminé et affiché sur l’emballage.

Les Mix and vape

Les mix and vape sont des e-liquides ne contenant pas de nicotine. Ils sont uniquement composés de base et d’arômes. Ils sont généralement plus concentrés en saveur et sont conçus pour que l’utilisateur y ajoute de la nicotine selon sa convenance.

Les DIY

Les utilisateurs plus avancés préfèrent la DIY (Do It Yourself), car ils peuvent réaliser eux-mêmes leur propre cocktail et cette solution revient beaucoup moins cher. Il appartient à l’utilisateur de faire un mélange de base, d’arôme et de nicotine. Cela permet d’avoir des e-liquides personnalisés, mais requiert une bonne connaissance quant au dosage de l’arôme et de la nicotine.

Pourquoi utiliser les boosters de nicotine ?

Les boosters de nicotine sont des produits contenant de la nicotine en taux concentré. En Europe, la dose maximale autorisée est de 20mg/ml. C’est pour cela que les boosters sont généralement vendus dans un format de 10ml et dosés à 20mg/ ml.

Ils sont conçus pour apporter de la nicotine aux e-liquides notamment les mix and vape et les DIY. Il existe deux types à savoir les boosters de nicotine et les boosters sel de nicotine.

Les boosters de nicotine

Un booster de nicotine contient de la nicotine purifiée. Une fois extraite de la plante, la nicotine subit des traitements pour la purifier. La solution obtenue devient alors basique et la sensation est légèrement différente par rapport aux effets de la cigarette traditionnelle.

En effet, ces effets ne se ressentent pas immédiatement, mais mettent environ dix minutes à se faire ressentir. Néanmoins, le booster de nicotine classique suffit à combler le manque en nicotine. Ce qui en fait un bon allié pour les sevrages. Il est à noter qu’à dose élevée, ce type de booster peut irriter facilement la gorge.

Lire  Alimentation bébé 6 mois - Quel est le régime idéal à adopter ?

Les boosters sel de nicotine

Le booster sel de nicotine quant à lui contient une forme plus vierge de la nicotine. Une fois extraite du tabac, la nicotine ne subit pas de traitement en particulier pour le raffiner. Les sensations offertes sont comparables aux effets obtenus d’une fumette. La sensation d’euphorie s’installe après seulement quelques secondes de vapotages.

Le sel de nicotine permet aussi un taux de concentration élevé, car elle n’irrite pas beaucoup le système respiratoire. Aux USA, il n’est pas rare de rencontrer des liquides au sel de nicotine avec un taux de 50mg/ml.

Quelle concentration de nicotine choisir ?

Le choix du taux de concentration de nicotine est surtout difficile pour les débutants. Sans réelle expérience, ils sont souvent amenés à tâtonner pour trouver le bon compromis. Cependant, en se basant sur le retour d’expériences d’autres utilisateurs, on peut se faire une idée sur le choix de la concentration en nicotine.

18mg/ml

Pour les gros fumeurs, ceux qui consomment plus d’un paquet de cigarettes par jour, il est judicieux d’opter pour une concentration de 12mg/ml, 16mg/ml ou 18mg/ml. Il est souvent conseillé d’utiliser du sel de nicotine pour ne pas agresser la voie respiratoire. Il est aussi important d’utiliser un atomiseur Mouth To Lung ou MTL.

12mg/ml

Pour ceux qui ont l’habitude de fumer en petite quantité, il est conseillé d’opter pour une concentration entre 6mg/ml et 12mg/ml. Ce taux permet de sevrer plus facilement et de combler le manque. Ici encore, il est conseillé d’utiliser un dispositif du type MTL.

3mg/ml

Enfin, pour les amateurs de gros nuages de vapeur, il est conseillé de choisir un taux compris entre 2mg/ml et 4mg/ml. Ce genre de mélange s’utilise généralement avec un atomiseur Direct Lung ou DL et des résistances subohm (R<1ohm).

Une concentration à diminuer progressivement

Comme le vapotage est un alternatif à la cigarette et un outil de sevrage contre le tabac, il est conseillé de diminuer progressivement le taux de nicotine dans les e-liquides. Beaucoup d’anciens fumeurs commencent avec une concentration élevée en nicotine, mais descendent à un taux relativement bas au bout d’une année d’utilisation.

Commenter cet article

Leave a Response