Nutrition

10 éléments à connaître pour une bonne alimentation hémorroïdes

42views

Une alimentation déséquilibrée et pauvre en fibres est l’une des causes principales des hémorroïdes, car elle favorise la constipation et les problèmes digestifs associés à l’inflammation des veines entourant l’anus. Par conséquent, une alimentation hémorroïdes adaptée améliore non seulement les symptômes, mais aide aussi à les prévenir. Voici une sélection d’aliments à considérer et à exclure dans votre régime anti-hémorroïdes.

5 aliments à adopter dans votre régime anti-hémorroïdes

Contrairement à la croyance populaire, la banane doit figurer dans une bonne Alimentation HémorroïdesL’adoption d’une alimentation riche en fibres est indiscutable, car cela permet d’augmenter le volume des selles et de les rendre plus molles, facilitant ainsi leur expulsion. Parmi les éléments à intégrer dans votre alimentation hémorroïdes pour soulager ou prévenir les crises figurent :

  • Les fruits : les plus bénéfiques sont les bananes, les prunes, la papaye, les figues, les pommes et les poires. Les fruits très acides peuvent irriter la zone touchée doivent être évités.
  • Les légumes : il est conseillé d’inclure ceux qui sont riches en vitamine K, car cela favorise la coagulation et améliore le saignement des hémorroïdes. Certains des légumes recommandés sont les carottes, les épinards, les artichauts, le brocoli, le chou ou le chou frisé.
  • Les noix : les noix ou les raisins secs sont les meilleures options, car ils fournissent beaucoup de fibres et réduisent la constipation. Il est préférable de les consommer naturellement, sans sel ni autres additifs. Par contre, si on suit un régime pour perdre du poids, on doit garder à l’esprit que les noix fournissent beaucoup de calories. On doit donc les manger avec modération.
  • Les grains entiers : en ce qui concerne la consommation de riz, de pâtes et de pain, il est important de choisir des produits entiers en raison de leur teneur élevée en fibres. Les légumes tels que les lentilles ou les pois chiches devraient également être inclus dans le régime d’alimentation hémorroïdes.
  • Les infusions de plantes médicinales : en phytothérapie, certaines herbes médicinales sont particulièrement bénéfiques pour prévenir et combattre naturellement les hémorroïdes. Par exemple, on a l’hamamélis, l’achillée millefeuille, le cyprès, la consoude, le marronnier d’Inde, la bardane, la vigne rouge, la mûre ou le frêne.
Lire  La vitamine C liposomale : une révolution scientifique

5 aliments à éviter pour prévenir des crises d’hémorroïdes

Les aliments à éviter sont ceux qui peuvent favoriser la constipation ou les problèmes de transit intestinal, et ceux qui sont trop irritants, comme les fruits acides et les condiments épicés. Parmi ces aliments à exclure de l’alimentation hémorroïdes, on retrouve :

  • Le sucre : le sucre raffiné, tel que celui contenu dans les pâtisseries, favorise la constipation et le transit intestinal lent, en plus de favoriser l’obésité et d’autres maladies pouvant être impliquées dans l’apparition d’hémorroïdes.
  • Le sel : la consommation excessive de sel provoque l’hypertension artérielle, ce qui influe sur la vascularisation de la région de l’anus et du rectum, qui peut s’enflammer.
  • L’alcool et le café : la consommation d’alcool devrait toujours être modérée, mais chez les personnes souffrant d’hémorroïdes, il est préférable de l’éviter, car elle a des effets vasoconstricteurs.
  • Les épices : il faut éliminer du régime les piments, le poivron, la moutarde, les variétés de piments forts et tous les types d’assaisonnements qui peuvent irriter ou provoquer des picotements dans la région rectale.
  • Les céréales non intégrales : le raffinage de ces aliments entraîne la perte de la majeure partie des fibres. Par conséquent, l’ingestion de riz blanc, de pain blanc ou de pâtes alimentaires non entières n’est pas recommandée dans le régime alimentaire des personnes souffrant d’hémorroïdes.
Lire  Que comprend un petit-déjeuner diététique ?
Commenter cet article

Leave a Response