Santé quotidienne

Tour d’horizon sur le lumbago

170views

Il existe trois formes de mal de dos : la sciatique, la hernie discale et le lumbago. Ce dernier reste tout du moins l’aspect le plus courant. Affectant la moitié de la population, surtout les adolescents et les adultes, cette maladie touche autant les hommes que les femmes. Plus concrètement, qu’est-ce que le lumbago ? Quelles en sont les causes ? Existe-il un traitement efficace pour en venir à bout ? Sans plus attendre, voici toutes les réponses.

En quelques mots…

Le lumbago est aussi connu sous le nom de lombalgie aiguë. Les autres médecins, quant à eux, préfèrent utiliser le terme « tour de reins ». Il affecte la région des vertèbres lombaires, d’où l’appellation. D’une manière plus concise, les douleurs sont localisées dans la partie basse du dos, contrairement au torticolis, qui se situe dans la partie haute du dos. Selon la fréquence, la lombalgie se décline en trois types. Il y a les douleurs aiguës qui durent un mois. Au-delà de 4 semaines, la douleur est qualifiée de subaiguë. Quand celle-ci se perpétue pendant plus de 3 mois, on parle de douleur chronique.

Symptômes

Cette forme de mal de dos se présente comme suit : la personne ressent subitement une douleur plus ou moins intense au bas du dos. Cela peut s’accompagner de blocage des muscles. Il est difficile de déterminer les causes exactes d’une telle maladie. En tout cas, les médecins sont d’accord sur un point : elle est d’origine mécanique. Une lombalgie peut survenir après un faux mouvement, une mauvaise posture, une surcharge au niveau des disques vertébraux ou un effort brutal. Seul un docteur est capable de réaliser un diagnostic fiable et pertinent.

Traitement

Pour ce qui est du traitement, les patients peuvent opter pour un traitement médicamenteux à base de myorelaxants, d’antalgiques et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les thérapies manuelles s’avèrent également extrêmement efficaces (ostéopathie, chiropractie, acupuncture…).

Le lumbago se présente différemment d’un patient à un autre. Dès la moindre suspicion, la meilleure chose à faire est de consulter un docteur.

Leave a Response