Santé quotidienne

TDAH : qu’est-ce que c’est ?

45views

TDAH est un acronyme désignant le Trouble du Déficit de l´Attention avec ou sans Hyperactivité. Il s’agit d’un dysfonctionnement neurologique qui entraîne un manque d’attention, une hyperactivité et, parfois, de l’impulsivité. C’est la raison pour laquelle les enfants /adolescents qui en sont atteints sont dans certains cas de bonne humeur, et dans d’autres cas, de mauvaise humeur. Traiter  le TDAH est par conséquent assez délicat sans un diagnostic précis.

Les signes d’un TDAH

Pour savoir si un enfant est atteint du TDAH, il existe 3 symptômes avant-coureurs qui doivent immédiatement alerter les parents.

En premier lieu, il manque d’attention au quotidien. Dans toutes les tâches qui lui sont assignées, que ce soit à l’école ou au domicile, il arrive difficilement à se concentrer. Pour chaque action qu’il entreprend, il ressent des difficultés à la terminer.

En second lieu, il peut être  hyperactif, impatient et toujours en quête d’une tâche à faire ou d’un objet à prendre, peu importe la situation. Rester inactif pendant un laps de temps lui semble impossible, car il cherche constamment à s’occuper de n’importe quelle manière.

Et en troisième lieu, il peut être impulsif. Certaines de ses actions sont décidées sans aucune réflexion préalable. Tout est fait dans la précipitation sans même qu’il s’en rende compte.

Cependant, un TDAH peut être différent d’un enfant à un autre. Il est possible qu’un sujet soit calme, avec un manque d’attention, hyperactif, MAIS n’arrivant pas à se concentrer, impulsif, MAIS attentif à ce qui l’entoure. D’une certaine manière, ce trouble est assez complexe et une personne ne peut être immédiatement définie comme atteinte d’un TDAH à ces 3 principaux symptômes.

Les autres troubles associés au TDAH

D’après la définition du TDAH, il s’agit d’un trouble neurologique d’origine multifactorielle qui apparaît au moment du développement de l’enfant. C’est en quelque sorte une affection biologique du cerveau, dont la cause probable est une déficience au niveau de certains neurotransmetteurs. Cependant, le TDAH est aussi associé à d’autres troubles.

On peut citer les problèmes d’ordre physique comme la difficulté à parler correctement, les manques de coordination du corps en général. Il y a également les problèmes d’ordre mental tels que les variations de l’humeur aux extrêmes ou les troubles du comportement. Par ailleurs, il ne faut pas non plus oublier les troubles d’ordre physiologique qui se manifestent par des maux de tête ou encore un dysfonctionnement du système digestif provoqué par un stress permanent , ou des difficultés d’endormissement.

Les méthodes pour soigner le TDAH

Quand on parle de TDAH, il faut avoir tout de suite à l’esprit que les sujets qui en sont atteints ne sont pas des cas similaires. La prise en charge du TDAH est donc différente d’un enfant à un autre.

Le traitement avec un orthophoniste

L’orthophonie est un domaine médical qui traite les troubles de la communication. L’orthophoniste est ainsi un intervenant indispensable pour le traitement du TDAH, en particulier en cas de dysorthographie, dyslexie, dysphasie ou trouble de l’articulation.

Les thérapies

Pour soigner le TDAH, il est possible de passer par une thérapie comportementale afin que l’enfant maîtrise ses humeurs extrêmes, une thérapie cognitive pour traiter les interprétations spontanées en conséquence de ses impulsions ou une thérapie familiale où les proches participent également dans la guérison de ce trouble neurologique.

Le neurofeedback pour enfant/adolescent.

Le neurofeedback est une technique permettant de soigner le TDAH avec ou sans médication en contrôlant les ondes cérébrales et, de ce fait, en atténuer les manifestations cliniques. À chaque séance, l’attention et la concentration de l’enfant sont améliorées par une série de jeux qui permettent de corriger les déséquilibres entre les ondes lentes et rapides de son cerveau. D’une certaine manière, le neurofeedback est une méthode visant à redonner à l’enfant le plein contrôle de son attention et de ses mouvements.

Le neurofeedback par Mensia Koala

Le neurofeedback Medical  par la méthode Mensia Koala repose sur une application vidéo ludique qui permet une prise en charge du TDAH grâce à un entraînement automatique. L’appareil utilisé est constitué d’un casque à électrodes qui, via un logiciel, identifie les ondes cérébrales auxquelles le sujet fait appel au moment où il doit résoudre la tâche qui lui est assignée par le jeu vidéo

L’action de l’enfant ne se fait pas à travers une manette ou un clavier comme ce que l’on peut constater sur d’autres jeux. Ce qu’il doit donc faire est d’interagir uniquement par la pensée grâce aux ondes captées par électroencéphalographie. L’intérêt majeur de cette méthode Mensia Koala est de pousser chaque enfant à acquérir une méthode qui lui est propre pour qu’il puisse contrôler ses humeurs, sa concentration, son hyperactivité, etc.

Au fur et à mesure des séances, l’effort est progressif. Et pour un traitement complet, 3 à 4 séances comprenant chacun 7 exercices de 4 minutes doivent être réalisées par le sujet. L’objectif final est de pérenniser les effets du neurofeedback ainsi opéré sur lui grâce au caractère structuré et personnalisé de la méthode Mensia Koala.

Leave a Response