Santé quotidienne

Le Sport sur ordonnance : ce qu’il faut savoir.

276views

Depuis le 01 Mars 2017, le décret sur la possibilité de prescription de l’Activité Physique Adaptée (APA) est entré en vigueur. Il s’agit d’une belle avancée sociale qui signifie que les médecins peuvent désormais prescrire à leurs patients atteints d’une Affection de Longue Durée (ALD),une activité physique adaptée à leur pathologie.

L’Activité Physique Adaptée, pour qui ?

Le sport sur ordonnance peut être prescrit aux personnes atteintes d’une affection de longue durée. 29 maladies sont ainsi répertoriées comme par exemple le diabète de type 1 ou 2, l’accident vasculaire cérébral invalidant, l’insuffisance cardiaque grave, la maladie d’Alzheimer, Parkinson ou encore l’insuffisance respiratoire chronique grave. L’objectif de cette prescription est de prévenir les facteurs de risques liés à ces maladies, d’en atténuer les symptômes ou de les guérir.

L’APA, comment ça marche ?

Lors d’un entretien médical, le médecin dirige son patient vers une activité sportive et un professionnel adaptés à son état de santé. Thierry Bouillet, oncologue indiquait ainsi à Muscleshop : “Si vous n’avez pas un éducateur sportif formé pour prendre en charge le patient cela peut être dangereux, il faut des professionnels formés, qui soient au courant de ce qu’est un cancer afin d’éviter(…) des conséquences importantes sur son état”.
Le patient va ainsi être soutenu par un professionnel de la santé : masseur kinésithérapeute, ergothérapeute ou encore éducateur sportif.

Lire  Comment soigner un torticolis ?

Quels bénéfices sur la santé ?

Le sport sur ordonnance peut être prescrit sous diverses activités sportives telles que la course à pied, la marche, la natation, ou encore le vélo. Cela va permettre au patient de réduire le stress et le risque de récidive dans le cancer du sein, d’améliorer l’espérance de vie, d’atténuer les douleurs ou les symptômes du patient. La Ligue contre le Cancer rappelle par exemple que ” Si les femmes pratiquaient une activité physique régulière, 25% des cancers du sein, de l’endomètre et du côlon (femmes et hommes) pourraient être évités”

La prescription de l’Activité Physique Adaptée est donc une belle innovation mais elle peine à rencontrer du succès. Cela s’explique à la fois par le peu de médecins formés sur le sujet mais également par son coût. En effet, les activités prescrites par le médecin ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale. Il est cependant possible de demander un remboursement à la complémentaire santé, la Maif par exemple permet une prise en charge 500 euros par personne. Il est donc judicieux de se renseigner auprès de sa mutuelle.

Commenter cet article

Leave a Response