Santé quotidienne

Petit survol sur l’anémie

20views

Selon des études, l’anémie figure parmi les problèmes de santé les plus récurrents chez la gent humaine. Nouveau-nés, enfants en bas âge, adolescents, adultes et personnes âgées, aucun n’est épargné. Cette maladie se décline en deux principales variantes, à savoir les anémies centrales et les anémies périphériques. Selon l’analyse de l’hémogramme, on distingue également d’autres formes. Celle hypochrome et celle dite normocytaire sont les plus courantes. Voici un petit survol pour vous aider à mieux comprendre.

Kezako ?

L’anémie est une maladie qui affecte les globules rouges. Elle se caractérise par une nette diminution du taux d’hémoglobine, soit 14 g/l chez l’homme et 12 g/l chez la femme. Le nombre de globules rouges et le taux d’hématocrite peuvent également servir de référence. Ainsi, la réalisation d’une analyse sanguine complète est la seule manière d’établir un diagnostic concret. Une consultation chez un médecin s’impose si vous présentez les symptômes suivants : fatigue chronique, essoufflement, grande faiblesse, teint pâle, vertiges, perte de poids, perte d’appétit… Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. En tout cas, ces signes devraient vous alarmer. Il faut également savoir que de nombreux facteurs peuvent être à l’origine de ce problème de santé. La plus habituelle est la carence en fer. On parle alors d’anémie ferriprive. Une grossesse peut également provoquer une baisse du taux d’hémoglobine, étant donné que pour se développer, le fœtus est obligé de puiser dans les réserves de sa maman. En principe, la maladie se manifeste à partir du 5ème mois.

Traitement

Le traitement de l’anémie varie selon la nature et la cause. Par exemple, en cas de carence en fer, le médecin préconise souvent un traitement médicamenteux. Cela consiste à prendre des suppléments sous forme de comprimés. Les formes les plus graves nécessitent une greffe de la moelle osseuse et une transfusion sanguine. Pour éviter que la maladie ne s’empire, il est préférable de toujours consulter un docteur. De même pour d’autres pathologies telles que l’arthrose, par exemple, il est toujours conseillé de voir un médecin.

Leave a Response