Santé quotidienne

Névralgie : comment ne plus ressentir les douleurs ?

329views

La névralgie est un problème neurologique qui se traduit par une douleur intense et persistante suite à une lésion ou une inflammation d’un nerf sensitif. Elle peut représenter un handicap pour les personnes qui en sont atteintes du fait de sa manifestation par des crises insupportables. Néanmoins, il est possible de réduire les sensations de lancination grâce à une bonne prise en charge.

Les facteurs de genèse

Nombreux sont les facteurs à l’origine de cette pathologie nerveuse. Les premières en cause sont les neuropathies ou les atteintes nerveuses telles que les polynévrites, névrites ou polyradiculonévrites. Cependant, les spécialistes dénotent d’autres faits déclencheurs :

  • un nerf sectionné suite à un traumatisme
  • le zona qui est une infection virale entraînant des douleurs névralgiques
  • une infection par le bacille de klebs-löffler (diphtérie)
  • une maladie provoquée par l’auto-immunisation telle que le lupus érythémateux disséminé
  • une excroissance se formant entre deux disques intervertébraux
  • une inflammation
  • une tumeur
  • une rupture de vaisseau sanguin, parfois dû à la formation de caillot où il faut absolument un traitement anticoagulant

Les traitements recommandés

La névralgie existe sous plusieurs formes : faciale, intercostale, cervico-brachiale, crurale et sciatique. En fonction de son type, la prise en charge peut être différente. Généralement, le traitement a pour objectif principal d’amenuiser les sensations de lancination du sujet atteint pour améliorer son quotidien. Pour les cas dont les douleurs sont plus aiguës, les antalgiques et même la morphine ne peuvent les soulager. Il est donc requis de recourir à d’autres médicaments (antiépileptiques, antispasmodiques, neuroleptiques) administrés par injection.

Lire  La vérité sur les dangers des écrans pour l’enfant

Après une crise de névralgie suraiguë ou paralysante, le patient doit se reposer. D’ailleurs, certaines personnes atteintes de troubles névralgiques doivent avoir un collier cervical ou un corset qui réduit la pression sur le nerf concerné. Et pour limiter les pertes de tonicité des muscles suite à une baisse de l’activité physique, il est conseillé au sujet de faire appel à un kinésithérapeute en guise de complément du traitement de la névralgie.

Commenter cet article

Leave a Response