Remèdes naturelsSanté quotidienne

Le trouble du siècle : le mal de dos

750views

On estime actuellement que 80% de la population européenne est susceptible d’être atteints d’un mal de dos. Depuis un certain nombre d’années, il s’agit d’un des motifs de consultation médicale de millions de personnes. Selon sa nature et sa cause, il peut provoquer un sérieux handicap avec des conséquences parfois irréversibles.

Les facteurs déclencheurs

Le Mal de Dos peut avoir des effets sur le long termeL’un des facteurs en cause du mal de dos est la sédentarité. Et les solutions pour l’éviter sont nombreuses, pour ne citer que bouger tout simplement, monter les escaliers à pieds, marcher au moins 30 min par jour, etc. D’une certaine manière, exécuter ces petits gestes du quotidien peut suffire à limiter les risques d’avoir ce trouble.

Mais, pour réellement prévenir le mal de dos, il est recommandé de faire du sport au minimum deux fois par semaine. Le plus indiqué est d’ailleurs la natation, un sport qui sollicite tout le système locomoteur et développe les muscles dorsaux. Toutefois, vaut mieux toujours demander un avis médical s’il s’agit de la nage papillon ou encore d’un sport particulier comme le ski ou le judo.

Le dos peut aussi souffrir lorsque le corps est trop lourd et qu’il arrive difficilement à le maintenir. Il faut savoir qu’un surpoids peut entraîner une surcharge sur les disques intervertébraux.

Lire  Prendre soin de soi avec une cure de bicarbonate de soude et du citron

Par ailleurs, bien que la sédentarité soit en grande partie en cause, d’autres facteurs peuvent également favoriser l’intensification des symptômes du mal de dos. On peut citer :

  • Un faible niveau d’éducation et de ressources
  • Un manque de satisfaction dans le travail
  • La peur de se faire de mal en bougeant (appréhender chaque mouvement)
  • Les aléas familiaux (séparation, deuil…)
  • Les perturbations psychologiques et pathologiques (stress, dépression…)

Les sujets à risque

Le mal de dos est un trouble qui peut atteindre tout le monde. Néanmoins, certaines personnes sont prédisposées à en être touchées :

  • Les personnes qui travaillent dans la manutention et qui doivent porter chaque jour des charges lourdes. Il y a également celles qui sont contraintes par leur poste de faire les mêmes gestes qui sollicitent le dos.
  • Les femmes enceintes, car le mal de dos peut être aussi l’un des effets de la grossesse. Le fœtus prenant du poids chaque mois, cette charge supplémentaire entraîne une douleur au dos.
  • Les personnes âgées de plus de 40 ans du fait de dégénérescence progressive de leurs tissus et de l’apparition de certaines maladies comme l’arthrose.
  • Les personnes en surpoids ou obèses parce que le haut de leur corps pèse sur la colonne vertébrale, les muscles dorsaux ainsi que les disques intervertébraux.
  • Les personnes inactives ou ne pratiquant pas de sport.
Lire  Tour d'horizon sur la bronchiolite du bébé !

Les formes de mal de dos

Le mal de dos peut être différent d’une personne à une autre. Les symptômes et manifestations sont les traits de distinction qui permettent d’identifier de quoi il s’agit réellement et quel est le traitement approprié.

Lumbago

Le lumbago est un mal de dos qui se manifeste de manière violente par une douleur perçue au niveau des lombaires, en bas du dos, à de rares cas sur un seul côté. Il survient généralement suite à un faux mouvement.

Lombalgies

Les lombalgies sont des maux qui se caractérisent par des douleurs en bas du dos, qui sont notamment situées au niveau des vertèbres lombaires, sous la dernière vertèbre portant une côte. Elles peuvent présenter des douleurs qui lancinent et s’atténuent au bout de quelques jours ou se manifester par des élancements continuant sur plusieurs mois.

Sciatique

Une sciatique est une autre forme commune de mal de dos qui est due à un dépassement d’une hernie discale se trouvant entre les deux derniers disques lombaires. La plupart du temps, la hernie discale peut se situer entre les deux vertèbres lombaires L4 et L5 qui sont un peu plus bas ou entre la vertèbre lombaire L5 et la vertèbre S1 qui est la première vertèbre du sacrum.

Lire  Mieux comprendre la douleur thoracique

Le symptôme qui distingue la sciatique des autres maux de dos est la douleur qu’elle provoque le long du nerf sciatique. Cela entraîne une irradiation des fesses, des cuisses, des jambes et même des pieds.

Arthrose

L’arthrose est une maladie chronique provoquant des douleurs au niveau des articulations. Il s’agit d’une détérioration prématurée du cartilage. Sa particularité est d’évoluer lentement et insidieusement. Par conséquent, elle peut toucher toutes les articulations, y compris les vertèbres lombaires.

Hernie discale

Sur la colonne vertébrale, un disque intervertébral se trouve entre deux vertèbres. Il permet d’assouplir l’articulation des mouvements et d’amortir les chocs. Lorsqu’il dépasse l’alignement normal de la colonne vertébrale, on parle de hernie discale. Ce trouble provoque une douleur lombaire si la saillie ne se met pas en contact avec le nerf sciatique et une sciatique si c’est le cas contraire.

Lombo-sciatique

Le terme est peu courant, mais il s’agit d’un trouble grave qui déclenche une douleur aiguë s’étirant jusqu’à une jambe. L’élancement est dû soit à une irritation des racines du nerf sciatique secondaire, soit à un dommage causé à un disque intervertébral.

Commenter cet article

Leave a Response