fashion

Comment sont faites les lentilles de contact ?

75views

Formidables alternatives au port des lunettes de vue, les lentilles de contact ne cessent de se renouveler et de bénéficier des dernières innovations pour proposer aux porteurs toujours plus de confort et de praticité. Pourtant, leur procédé de fabrication reste encore peu connu du grand public, explications !

Un peu d’histoire

Il a fallu du temps avant que les lentilles de contact proposent le confort qu’elles offrent aujourd’hui et que les professionnels de la vente comme Lentiamo.fr puissent proposer un choix aussi large et qualitatif.

Nous devons l’idée d’origine à Leonard De Vinci qui aurait inventé le concept en 1508, mais ce n’est qu’en 1887 qu’elle put être réalisée par un ophtalmologiste allemand, Adolphe Eugene Fick. Ces modèles alors en verre soufflé faisaient entre 18 et 21 millimètres de diamètre, pas très confortable, on vous l’accorde. Bien plus tard, en 1961, un chimiste tchèque, inventeur de l’hydrogel qui est encore le matériel utilisé aujourd’hui pour la production de lentilles de contact a ainsi conçu les premiers modèles.

Une invention qui ne date donc pas d’hier et qui a continué de se perfectionner avec le temps.

Le processus de fabrication des lentilles de contact

Lorsque l’on souhaite opter pour des lentilles de contact, tout un procédé médical est à respecter : examen de la vue (un article sur le sujet ici), test de l’humidité de l’œil pour savoir si le port des lentilles sera bien supporté, prise de mesures et enfin vient le jour du premier essayage (qui est d’ailleurs loin d’être évident, les habitués s’en souviennent certainement).

Mais la fabrication repose sur un protocole également complexe. En effet, il existe plusieurs types de fabrication, sachant qui plus est que chaque marque aura ses secrets de fabrication. Le mode de fabrication variera également en fonction du résultat attendu à savoir des lentilles journalières, hebdomadaires, mensuelles ou encore toriques (permettant de compenser l’astigmatisme) et multi-focales (ayant le même fonctionnement que les doubles foyers).

Le tournage-polissage

Technique la plus ancienne pour la fabrication de lentilles de contact, tout commence par une petite pastille de polymère que l’on placera dans une machine reliée à un ordinateur. On entrera alors les données fournies par l’ophtalmologiste et la pastille de polymère sera alors sculptée jusqu’au résultat souhaité. La lentille sera ensuite polie pour éliminer toutes les aspérités puis hydratées et enfin conditionnées pour la vente.

Le moulage

Le moulage est une technique adaptée à la production en série. Un moule spécifique en fonction du résultat sera choisi, et du polymère liquide sera alors coulé à l’intérieur. Une fois la phase de durcissement terminée la lentille est hydratée et conditionnée pour la vente. Il existe également une méthode au procédé technique quelque peu différent appelé « spin-casting » ou « centrifugation ». Initiée par la marque Bausch & Lomb, cette technique permet de mouler la lentille grâce à une rotation rapide et une température du moule adaptée.

Les lentilles de contact résultent donc d’un procédé de fabrication bien spécifique et c’est ce qui leur permet d’être parfaitement adaptées à la vue de celui ou celle qui les porte. Elles pourront aussi avoir un but esthétique grâce au port de lentilles de couleurs.

Plus récemment, des lentilles thérapeutiques ont également vu le jour afin d’agir comme « pansement » sur les lésions des yeux (un article sur le sujet ici). Il aura ainsi fallu plus de 500 ans pour que l’idée naisse dans l’esprit d’un génie que l’on connaît bien et que les personnes ayant des troubles de la vision puissent bénéficier de matériaux confortables et quasi invisibles que l’on connaît aujourd’hui.

Leave a Response