fashion

Symptômes intolérance au gluten : 8 signes qui ne trompent pas !

585views

L’intolérance au Gluten, communément appelée maladie cœliaque dans le jargon médical, touche une personne sur 300. Il s’agit d’une pathologie chronique de l’intestin grêle qui survient après ingestion du gluten, une protéine végétale se trouvant dans les graines des graminées (blé, orge, avoine, kamut…). Si généralement, les symptômes varient d’un sujet à l’autre, il existe néanmoins 8 signes qui ne trompent pas. Si l’une d’elles se produit après que vous ayez ingéré des céréales, il est fort probable que vous contractiez une sensibilité au gluten !

1.     Des troubles digestifs

Les personnes intolérantes au gluten souffrent souvent de troubles digestifs après leur repas. En effet, certaines perturbations gastro-intestinales peuvent faire irruption soudainement. Si vous souffrez donc de diarrhées, de constipation, de ballonnements ou de maux d’estomac, il se peut que vous soyez sujet à la maladie cœliaque.

2.     Une altération du cerveau

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’intolérance du gluten peut provoquer un dysfonctionnement des performances cognitives. En d’autres termes, la personne sujette à la maladie cœliaque présente le phénomène du «cerveau embrouillé ».

3.     Une fatigue chronique

La fatigue et l’épuisement figurent également parmi les symptômes les plus courants dans la maladie cœliaque. Même si les causes exactes restent encore un mystère, les professionnels de la santé affirment que ces circonstances sont engendrées par la dégradation des réserves énergétiques de l’organisme.

4.     Des céphalées intenses

Les maux de tête et les migraines surviennent le plus souvent chez les sujets souffrant de la maladie cœliaque. De plus, les personnes migraineuses sont plus susceptibles de contracter cette affection chronique inflammatoire de l’intestin grêle selon la Fondation nationale de sensibilisation à l’intolérance au gluten.

5.     Une complication des dents et des gencives

La maladie cœliaque et la « stomatite aphteuse » sont intimement liées. En effet, les personnes intolérantes au gluten ont plus tendance à contracter l’apparition d’aphtes et d’ulcérations dans la bouche. D’ailleurs, à cause de la difficulté d’absorption, ces sujets présentent dans la majorité des cas une faible teneur en calcium, un sel minéral indispensable pour une bonne santé bucco-dentaire.

6.     L’arthralgie et la myalgie

L’arthralgie et la myalgie se définissent par des douleurs et des inflammations généralisées des  articulations et des muscles. Ces sensations de lancinement intense sont des symptômes fréquents de la sensibilité au gluten. Cela se traduit par des sensations d’engourdissements et de picotements au niveau des jambes et des bras. D’ailleurs, cette pathologie est plus encline à provoquer l’apparition d’autres affections articulaires telles que l’arthrite à long terme.

7.     Des affections cutanées

En effet, cette affection chronique inflammatoire de l’intestin grêle  peut également provoquer des problèmes de peau. Les personnes sujettes à la maladie cœliaque souffrent en majorité d’acné, de dermatite herpétiforme (DH) ou d’eczéma. Ces affections cutanées s’expliquent par la malabsorption des nutriments par les muqueuses de l’intestin. D’autres symptômes  peuvent bien évidemment survenir pour ne citer que les rougeurs, les brûlures, les démangeaisons, les cloques ou les éruptions cutanées.

8.     Une prise pondérale soudaine

Si généralement, les intolérants au gluten sont plus enclins à perdre du poids, une prise de poids inexpliquée peut arriver inopinément  à long terme. D’ailleurs, les personnes qui suppriment le gluten de leurs assiettes retrouvent peu à peu la ligne.

Leave a Response