sexualité

Sexualité féminine : comment découvrir ses zones érogènes ?

90views

Il est assez fou de voir que beaucoup de femmes ne connaissent toujours pas à l’âge adulte les zones de leurs corps qui procurent du plaisir et les actions à faire pour les stimuler. Ce manque de savoir-faire est lié au tabou qui règne encore sur la masturbation féminine et à l’apprentissage de la sexualité à l’école ou via les autres sources qui se concentre sur la reproduction, les maladies et pas sur les sensations. Pourtant, l’objectif de l’acte sexuel n’est pas uniquement la procréation, sinon les moyens de contraception ne seraient pas autant utilisés !

Si vous souhaitez enfin découvrir vos zones érogènes, voici quelques conseils.

Découvrir par le toucher

Les zones érogènes chez la femme sont principalement le clitoris, le point G et les seins. Mais, certaines femmes se montrent plus sensibles que d’autres à certains endroits de leur corps comme les pieds, les coudes, les oreilles…

Pour les orgasmes, ils ne peuvent venir que du vagin ou du clitoris.

Pour les découvrir, il n’y a pas de recettes miracles, si ce n’est d’essayer. Il n’y a pas de gêne à avoir à vouloir se faire du bien. Ces instants de plaisir bénéficient à votre corps, votre esprit et votre confiance.

Installez-vous confortablement sur votre lit et assurez-vous de ne pas être gênée. Il n’y a rien de pire que d’avoir constamment peur d’être surprise par un proche qui ouvre la porte… Trouvez l’ambiance qui sied le mieux. Cela peut être avec les volets ouverts et une douce musique, comme la pénombre et le silence total. C’est à vous de voir la situation correspondant le mieux à vos envies.

Ensuite, parcourez votre corps avec vos mains. Allez au niveau de votre poitrine et de votre sexe, et soyez à son écoute. Cela ne signifie pas de rechercher des bruits émanant de vos parties intimes… Mais, de ressentir du plaisir et de comprendre par quel biais il arrive. Quels mouvements procurent des frissons ? Quelle rapidité crispe votre corps ?

Au départ, ce n’est pas forcément utile de recourrir à l’utilisation d’un sextoy pour femme alors que vous êtes seulement à la phase de la découverte. Cela pourra venir plus tard quand vous ne serez plus au stade de la compréhension des zones, mais au désir de les stimuler au maximum afin d’avoir un orgasme.

Se documenter sur votre corps

Si vous sentez vos gestes maladroits et que vous avez du mal à localiser les zones érogènes, informez-vous sur le sujet. L’information ne manque pas sur Internet car la masturbation est toujours un sujet vendeur. Tellement de femmes et d’hommes se posent des questions à son sujet sans savoir où trouver les réponses…

Par exemple, sur cette vidéo, vous pourrez apprendre comment trouver le clitoris et comment le caresser. Elle fait très professorale, mais comme on dit à l’école, il n’y a rien de plus efficace qu’un peu de théorie et beaucoup de pratique.

Le point G est particulièrement intéressant. Les scientifiques n’ont jamais prouvé son existence, tandis que des femmes ont créé des livres pour expliquer comment avoir un orgasme du point G. Découvrez-les et essayez sur vous-même pour vous faire votre propre idée.

Apprendre avec votre partenaire

Les femmes malheureuses au lit sont plus nombreuses que les hommes. En effet, dans les couples, la finalité du rapport sexuel est la jouissance de l’homme. C’est un comportement ancestral et tout le monde applique cette règle sans même réfléchir à son bienfondé. Cette situation entraîne de la frustration ou pire, de l’ignorance. La femme n’est pas triste de ne pas ressentir du plaisir à chaque fois puisqu’elle ne sait même pas ce qu’elle pourrait connaître !

Si vous vous reconnaissez dans ce scénario, n’agissez pas comme si c’était la fatalité. Vous pouvez déjà commencer par découvrir votre corps avec les deux étapes précédentes, seule ou en se documentant. Mais, il y a mieux : faites-le avec votre partenaire.

Les préliminaires sont le meilleur moyen de stimuler les zones érogènes de votre corps. La prochaine fois que vous ferez l’amour avec votre compagnon, au lieu d’aller rapidement à la pénétration, faites durer les préliminaires. Ce coup-ci, tout le monde travaille. Demandez-lui de vous caresser.

Il est possible, si vous n’avez pas l’habitude de le faire, qu’il ne maîtrise pas ses bases. Ne paniquez pas, guidez-le. Il ne s’agit pas d’être scolaire et de faire en sorte que les préliminaires ressemblent à un examen, mais de lui saisir la main pour la mettre là où vous souhaitez, de la replacer quand elle se perd à côté de la zone érogène et de lui indiquer la rapidité à laquelle il doit aller.

Vous serez sûrement agréablement surprise par votre mari. Il est faux de dire que les hommes n’aiment pas les préliminaires. Au contraire, ils se sentent fiers quand ils vous voient prendre du plaisir et quand vous atteignez l’orgasme, c’est le summum pour tous les deux.

Leave a Response