Santé quotidienne

Cap sur les exercices de cohérence cardiaque

295views

Les exercices de cohérence cardiaque sont de plus en plus sollicités. Il s’agit de méthodes simples (pouvant être pratiquées un peu partout, ne nécessitant pas de matériels spécifiques, assez faciles à appliquer pour la plupart, etc.) ayant fait leur preuve pour mieux gérer son stress, ses angoisses et ses émotions. En complément de leurs approches respectives, plusieurs praticiens / thérapeutes en font appel pour un résultat plus rapide et plus efficace. Mais qu’entend-on réellement par cohérence cardiaque ? En quoi consistent les exercices relatifs et comment, où les pratiquer ? Les réponses dans les lignes qui suivent.

Qu’est-ce que la cohérence cardiaque ?

Il s’agit du lien entre notre cœur et notre cerveau. Il faut en effet savoir que le premier compte plus de cent mille cellules neuronales influençant le second. Ce lien a fait l’objet d’une étude réalisée au Pays de l’Oncle Sam, plus précisément au Heart Math Institute de Californie, pour un développement du concept à la fin du siècle dernier.

En quoi consistent les exercices de cohérence cardiaque ?

Si on compte différentes sortes d’exercices de cohérence cardiaque, ils se basent tous sur des exercices de respiration. Il s’agit de retrouver, à travers les inspirations et les expirations, un rythme cardiaque normal, celui-ci ayant été accéléré par un bouleversement émotionnel, devant une situation qui nous tétanise par exemple (affronter un jury, devoir prendre la parole en public, etc.).

Comment et où pratiquer de tels exercices?

Les exercices de cohérence cardiaque, c’est-à-dire de respiration, doivent être pratiqués sur une durée suffisamment longue, pouvant aller jusqu’à quelques minutes. On inspire alors lentement et assez longtemps (sur 5 secondes), puis on expire de la même façon.

Lesdits exercices peuvent être pratiqués partout où on est, que l’on soit à la maison, au bureau, voire même dehors (en attendant le bus, etc.). Toutefois, si on n’arrive pas à bien se concentrer sur sa respiration, il vaut mieux choisir un endroit calme.

Quelques exemples d’exercices

Si on n’arrive pas à chasser ses pensées négatives, ses peurs, etc., cela nous empêche de mieux se concentrer sur sa respiration. Ces quelques exercices permettent d’y remédier d’une façon ou d’un autre.

Penser à la situation idéale :

Cet exercice s’adresse à ceux qui font face à une situation qui les tétanise. Pendant les exercices de respiration, on arrête de penser à la situation chaotique qui nous fait peur, pour mieux imaginer la situation idéale. A titre d’exemple, au lieu de penser à tous les yeux des membres de l’assistance qui vont se tourner vers soi, on s’imagine souriant et maîtrisant parfaitement son sujet.

Faire appel à un écran chiffré :

Ici, pour ne pas se laisser distraire par ses pensées parasites, il s’agit d’imaginer un écran où va s’afficher un à un le nombre de respirations (inspiration + expiration) qu’on a effectuées. Il s’agit alors de faire 10 exercices de respiration, c’est-à-dire qu’on verra sur l’écran s’afficher respectivement les chiffres de 1 à 10. Mine de rien, cela a un effet bénéfique sur le cerveau.

Leave a Response