Remèdes naturelsSanté quotidienne

Quelle est la différence entre un kiné et un ostéo ?

446views

La médecine douce commence aujourd’hui à prendre de plus en plus de terrain. De nombreuses personnes n’hésitent plus à faire recours à cette médecine  pour soigner et traiter différents maux. Il existe cependant plusieurs disciplines pouvant traiter les douleures musculaires et ceux liées aux problèmes de dos. La kinésithérapie et l’ostéopathie font partie de ces pratiques souvent confondues. Pour vous éclairer, découvrez dans cet article la différence kiné/ostéo.

Les différences entre le travail d’un kinésithérapeute et d’un ostéopathe

Le kiné

Le travail du kinésithérapeute concerne principalement sur le système musculo-tendineux. Il agit essentiellement sur la partie douloureuse et commence par un traitement passif à travers des méthodes naturelles ou en utilisant des appareils : massage, étirements, levée de tension, physiothérapie (chaleur, froid…), pompage articulaire et bien d’autres procédés.

 

Ensuite, le kiné procède par une réintégration de la zone douloureuse à la structure du corps. Pour cela, il fait recours à différentes techniques, notamment de prise de conscience des mobilités du corps, réathlétisation, correction gestuelle, apprentissage auto-traitement… Il propose également différents conseils permettant d’améliorer l’hygiène de vie du patient.

Lire  Pollution lumineuse : une problématique sanitaire à résoudre

 

Ainsi, la kinésithérapie se décline sous différentes spécialités en fonction de la pathologie à traiter : rééducation vestibulaire, uro-gynéco, kinésithérapie du sport, chaînes musculaires, technique McKensie …

L’ostéo

L’ostéopathe agit essentiellement sur l’ensemble de la structure corporelle du corps : les muscles, les os, les articulations… Son rôle est donc de traiter les pathologies limitant la mobilité du patient dans le but d’harmoniser le corps dans l’intégralité. Pour ce faire, il va procéder par des manipulations manuelles sur différentes zones en fonction de la pathologie, du patient, de son âge, de ses antécédents et bien d’autres paramètres essentiels.

 

Le véritable principe de l’ostéopathie est alors de déterminer la cause du problème pour ensuite trouver le traitement adéquat permettant de soulager et guérir la personne.

Kiné/ostéo : quand et pourquoi consulter ?

Ce sera en fonction de vos problèmes que vous allez consulter le kiné ou l’ostéo. Voici cependant quelques exemples de douleurs et maux nécessitant la consultation de l’un ou de l’autre :

Le kiné

Vous pouvez avoir recours à la kinésithérapie pour une :

  • rééducation post traumatique : entorse, tendinite, fracture…
  • rééducation post-chirurgicale
  • rééducation rachidienne
  • rééducation des personnes atteintes de paralysie et/ou de troubles neurologiques
  • rééducation périnéo-vésico-sphinctérienne
  • rééducation cutanée et des brûlés
  • affection respiratoire
  • affection circulatoire
  • affection rhumatismale
Lire  7 masques au bicarbonate de soude faits maison

L’ostéo

Voici les différentes zones sur lesquelles l’ostéopathe agit :

  • le système orthopédique et locomoteur
  • le système neurologique
  • le système cardio-vasculaire
  • le système digestif
  • le système O.R.L. et pulmonaire
  • le système neuro-végétatif
  • les séquelles de traumatismes
  • les femmes enceintes pour les préparer à l’accouchement (ostéopathie périnatale et pédiatrique)
  • les bébés présentant des plagiocéphalies (crâne plat), des reflux, des coliques…

Législation, tarifs et remboursement

kinésithérapeute

Les métiers de kiné/ostéo sont tous les deux des métiers réglementés. Les kinésithérapeutes sont entre autres des professionnels encadrés par le Code de Santé et doivent avoir effectué une formation d’une durée de 4 ans avant d’exercer. Leur consultation ne nécessite pas cependant la présentation d’une ordonnance, mais est remboursable par la sécurité sociale. Les tarifs dépendant notamment du motif de consultation et oscillent entre 50 et 80€.

 

Ostéopathe

L’ostéopathe quant à lui, doit avoir suivi une formation de 5 ans et obtenu un diplôme d’un établissement agréé par le Ministère de la Santé. Pour le consulter, une prescription médicale n’est pas non plus nécessaire. En revanche, les séances ne sont pas remboursables par la sécurité sociale. Cependant, de nombreuses mutuelles procèdent à la prise en charge de l’ostéopathie. En ce qui concerne les tarifs, ils varient entre 50 à 80€ en fonction des praticiens.

Lire  Tour d’horizon des traitements naturels contre la bactérie Helicobacter
Commenter cet article

Leave a Response