Santé quotidienne

Anticoagulant : le traitement pour fluidifier le sang

339views

Un anticoagulant est un médicament ayant pour fonction principale d’éviter la formation de caillots sanguins. Cependant, son usage est potentiellement dangereux s’il n’a pas été prescrit pas un médecin. Un surdosage peut en effet provoquer une hémorragie pouvant entraîner vers la mort.

De quoi s’agit-il ?

Comme il a été énoncé plus haut, l’anticoagulant, aussi appelé « fluidifiant sanguin », a pour rôle d’empêcher la thrombose. Celle-ci est connue pour être l’un des facteurs principaux à l’origine des maladies graves provoquées par une migration des caillots vers les petits vaisseaux sanguins pour ensuite les obturer. C’est notamment le cas lors d’une embolie pulmonaire ou cérébrale, appelée aussi « AVC ».

Ce genre de traitement est ordonné par un médecin lorsque son patient est atteint de phlébite, c’est-à-dire, une inflammation veineuse causée par la formation de caillots, d’une embolie pulmonaire ou cérébrale, ou d’un infarctus au niveau du myocarde. Les sujets qui présentent des troubles du rythme cardiaque, qui sont pourvus d’un pacemaker ou munis d’une valve cardiaque artificielle doivent aussi prendre un fluidifiant sanguin.

Par ailleurs, les personnes ayant subi un accident et qui doivent rester immobiles pendant un certain temps sont également prescrites d’un traitement anticoagulant. Une immobilisation de longue durée est susceptible d’entraîner la formation d’un caillot. Cela arrive souvent aux patients fracturés d’un membre. A noter que ce ne sont pas toutes les maladies en rapport avec le sang qui peuvent être traitée par l’anticoagulant. Un petit survol sur l’anémie peut vous aider à mieux comprendre.

Lire  Quel est le meilleur lait pour bébé ?

Les différents anticoagulants

Un anticoagulant peut être soit administré par injection, soit pris par voie orale. Les anticoagulants injectables sont généralement les héparines de bas poids moléculaire, standards ou non fractionnées ainsi que le fondaparinux qui est un antithrombotique. Ils ont pour rôle de stopper la formation de thrombus en empêchant la production de thrombine (enzyme provoquant la coagulation du sang par la transformation du fibrinogène en fibrine). Les anticoagulants par voie orale sont les plus utilisés pour fluidifier le sang. Il s’agit souvent des anti vitamines K ou AVK. Ces traitements bloquent en partie l’action de la vitamine K qui est essentielle à la coagulation du sang.

Commenter cet article

Leave a Response