Psychologie

Devenir ambulancier

37views

Devenir ambulancier est enthousiasmant à plus d’un titre pour ceux et celles pour qui l’amour du prochain et surtout l’aide apportée à une personne en danger sont les principales motivations. Comme tout métier, il ne suffit pas seulement d’en avoir l’inclination, il faut surtout en avoir les compétences. C’est ce pour quoi, des formations sont dispensées à l’intention de ceux qui choisissent ce métier.

Un métier, une vocation

Les personnes avec qui l’ambulancier est surtout en contact sont les personnes blessées et les malades à transporter à l’hôpital. Pour ce faire, l’ambulancier doit veiller à leur confort et à leur état de santé. L’état physique et l’état mental des patients à transporter – ainsi que de la famille – doivent être ménagés et gérés au mieux pour que l’arrivée à l’hôpital se fasse dans les meilleures conditions et pour que le relais puisse se faire pour le bien du malade.

Pour réaliser la mission qu’on s’est donné pour venir en aide à son prochain, sacrifices et abnégations font partie de l’exercice du métier. Même si dans la généralité des cas, l’ambulancier gagne sa vie, il faut reconnaître qu’une mobilisation à toute heure est le quotidien de l’ambulancier.

Lire  Cyberharcèlement, comment s'en sortir ?

Les conditions à remplir avant d’être ambulancier

Pour pouvoir exercer, il faut d’abord que le candidat franchisse une étape décisive : réussir le concours d’ambulancier. Une préparation s’impose avant que le candidat puissDevenir ambulancier est enthousiasmant pour ceux pour qui l'amour du prochaine atteindre son objectif. Obtenir le Certificat de Capacité d’Ambulancier (CCA) est un des atouts à avoir en main. Cette formation est accessible aux titulaires du Brevet des collèges (niveau 3ème).

Formation généralement payante, elle est assurée par les centres agréés par le Ministère des affaires sociales. Le candidat doit avoir au moins 18 ans, avoir le permis B, posséder l’attestation de formation aux premiers secours (AFPS) et avoir une Attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance.

Les qualités à avoir

Patience et efficacité sont les maîtres mots de l’ambulancier qui se met au service du patient. Aider le patient à se rendre jusqu’à la voiture et, même parfois, le mettre sur un brancard sont les premiers gestes de l’ambulancier.

Il doit pouvoir surveiller l’état du blessé ou du malade en s’aidant des appareils d’assistance médicale pour ensuite transmettre les informations sur l’état du patient au personnel soignant de l’hôpital de destination.

Il doit être opérationnel et toujours en possession de ses moyens de jour comme de nuit pour donner les premiers secours aux blessés. Les weekends et les jours fériés sont souvent un luxe qu’il ne peut pas s’offrir car les situations d’urgence ne choisissent pas les jours.

Lire  Cyberharcèlement, comment s'en sortir ?

Salaires d’un ambulancier

Après une sélection qui comporte, entre autres,  une épreuve d’admissibilité, le candidat qui réussit à décrocher son Diplôme d’État et recruté en tant qu’ambulancier peut toucher au tout début de sa prise de service un salaire minimum qui évolue pour atteindre 2 000 euros.

Certains décident de se mettre à leur compte et les émoluments sont naturellement bien plus conséquents mais il faudra que ces ambulanciers indépendants investissent dans un véhicule conforme aux exigences de la profession, ce qui a pour coût entre 30 000 et 80 000 euros.

Devenir ambulancier
5 (100%) 1 vote

Leave a Response