Nutrition

Les aliments riches en fer pour bébé

Les aliments riches en fer pour bébé
147views

Votre bébé grandit et vous désirez lui apporter tout ce dont il a besoin pour que sa croissance soit optimale. Sachez que dès son 6e mois, vous pouvez introduire des aliments riches en fer tels que les céréales enrichies pour bébé, du yogourt, de la viande, du poisson, des fruits, des légumineuses, etc. Au minimum, préparez-lui deux repas quotidiens constitués d’aliments riches ou enrichis en fer artificiellement en plus du lait maternel et/ou des biberons.

Pourquoi bébé a-t-il besoin de fer ?

Le fer est un minéral indispensable à tout individu, que ce soit une personne adulte, un enfant ou un nourrisson. Il est un élément essentiel qui aide le cerveau de votre bébé à croître de manière normale, favorise l’apport en oxygène dans son sang en fixant les molécules sur les globules rouges et constitue de ce fait une composante importante de son hémoglobine.

Sur le long terme, une insuffisance en fer peut se répercuter sur le développement de certaines structures de son corps, notamment sur son système locomoteur et ses organes. En ce sens, les effets d’un manque en ce minéral peuvent être plus d’ordre moteur (os, muscles, neurotransmission…) que neurologique. En prenant en compte la rapidité de la première année de croissance de votre bébé, on peut donc comprendre l’importance des risques pour son développement psychomoteur en cas de carence en fer à ce stade.

La carence en fer chez bébé

Lorsqu’on parle de carence en fer chez un bébé de moins de 1 an, l’anémie est le trouble qui survient généralement. Il s’agit d’une baisse de la concentration de fer dans chaque millilitre de sang qui peut conduire à une anémie ferriprive.

D’après la définition de la carence en fer selon l’OMS, ce serait : « Un état dans lequel le fer est insuffisant pour maintenir la fonction physiologique normale des tissus sanguins, cérébraux et musculaires. »

Par observation extérieure, une carence en fer est souvent difficile à diagnostiquer du fait de la banalité de certains symptômes similaires à d’autres maladies. Si vous ne donnez que des aliments riches en fer à votre bébé, vous pouvez encore compenser une insuffisance en ce minéral et prévenir une anémie. Toutefois, il est prudent de distinguer quelques signes avant-coureurs d’une carence en fer :

  • Bébé a une peau un peu pâle ;
  • Bébé s’irrite facilement ;
  • Bébé ressent souvent de la fatigue ;
  • Bébé manque d’appétit ;
  • Le développement de bébé se fait tardivement comme l’acquisition de la marche par exemple ;
  • Bébé est moins attentif à son entourage.

Mais malgré ces symptômes, il arrive que la courbe de croissance (poids et taille) de votre enfant suive la normale et ne dérive pas de ce qu’elle devrait être.

Néanmoins, si votre bébé est atteint d’anémie, les conséquences sont plus graves sur le long terme et peuvent particulièrement toucher les principales composantes de son développement à différents niveaux : moteur, neurologique, cognitif et comportemental. Il y a donc un lien direct entre croissance et insuffisance de concentration de fer dans le sang. Ainsi, en cas de doute, il est toujours recommandé de faire des prises de sang pour diagnostiquer plus rapidement l’anémie chez votre bébé.

La quantité recommandée de fer pour bébé

Bien que vous allaitiez constamment votre bébé de 6 mois, il est plus que conseillé que vous introduisiez des aliments riches en fer dans son alimentation quotidienne. La raison est que votre bébé a épuisé le stock de fer qu’il a reçu de vous durant toute votre grossesse jusqu’à l’accouchement. Pourtant, durant sa première année, il en a besoin en grande quantité pour compenser sa forte croissance que vous ne pouvez combler uniquement par le lait maternel.

Si votre bébé est âgé de 6 à 12 mois, 720 à 960 ml de lait maternel ou de biberon doit faire partie de sa ration alimentaire par jour. Si vous ne donnez à votre bébé que des préparations commerciales, vous devez choisir une dont la formule contient une teneur en fer d’une quantité minimum de 10 à 12 mg par litre, voire plus selon son poids et sa taille.

En ayant saisi l’importance du fer après les 6 mois de votre bébé, vous comprenez pourquoi il est recommandé de lui donner rapidement de la viande en l’introduisant dans son alimentation. Parmi les aliments riches en fer, il s’agit du groupe alimentaire qui possède la teneur suffisante en ce minéral pour augmenter rapidement le taux de fer dans le sang de votre bébé tout en lui procurant les apports indispensables en protéines, vitamines et d’autres minéraux tels que le zinc et le magnésium.

Avec la viande, vous pouvez aussi ajouter les substituts de la viande comme les œufs, le poisson, les légumineuses ou le tofu. Les céréales enrichies et exclusivement élaborées pour les nourrissons sont également de très bons choix d’aliments riches en fer, idéaux pour commencer à introduire les solides pour apporter les nutriments essentiels aux besoins de votre enfant pour sa croissance rapide.

De nombreux organismes dans le domaine de la santé et de la nutrition soutiennent la place qu’occupe la viande comme premier aliment à privilégier pour un bébé lorsque ce dernier commence à prendre des aliments solides à son 6e mois. Un problème demeure cependant au niveau des parents. Malgré le fait que des campagnes de valorisation de cette pratique ont été faites ces dernières années pour prévenir la carence en fer chez les bébés, les parents ont plus tendance à préférer les céréales, les légumes ou les fruits.

Si vous commencez l’alimentation solide de votre bébé à partir de son 4e mois, les aliments riches en fer à valoriser sont les céréales enrichies en fer, les fruits et les légumes. Ensuite, vous pouvez incorporer progressivement la viande ou ses substituts dès qu’il aura atteint ses 6 mois.

Les aliments à donner à bébé pour un apport normal en fer

Il existe plusieurs aliments riches en fer qui peuvent être introduits dans l’alimentation de votre bébé de 6 mois. Mais avant tout, il faut donner un coup de pouce à l’organisme pour mieux absorber le fer. Pour ce faire, vous devez inclure dans son alimentation une source suffisante de vitamine C sur chaque repas. Vous avez l’embarras du choix entre les agrumes, la fraise, le poivron rouge ou la tomate.

Pour que vous ayez une idée des aliments à incorporer dans les repas de votre bébé, vous avez ci-dessous une liste des aliments riches en fer, de la teneur la plus élevée à celle qui est la plus faible :

–          La viande

S’agissant d’un groupe d’aliments, vous pouvez y trouver du bœuf, du porc, de l’agneau, du veau et toute autre viande rouge ou brune.

–          La volaille

Préférez la dinde plutôt que le poulet lorsqu’il s’agit de volaille, car la quantité de fer dans la dinde est 70% plus importante que celle du poulet.

–          Le poisson

Ce n’était pas pour le plaisir que les parents donnaient auparavant à leurs enfants de l’huile de foie de morue. Les poissons comme l’aiglefin, le saumon, le tilapia contiennent une teneur importante de fer.

–          Les céréales

Dans les céréales enrichies en fer destinées aux nourrissons, 5 cuillères à soupe (ration normale durant un repas) renferment 5 à 7 mg de fer.

–          Les légumineuses

N’hésitez pas à donner des haricots, lentilles ou pois chiches à votre bébé. La quantité pour un repas peut apporter entre 2,6 à 4,9 g de fer.

–          Le tofu

Beaucoup ne trouvent pas le tofu plus nutritionnel qu’un fromage. Pourtant, il possède une teneur élevée de fer de l’ordre de 2,4 mg par 150 g.

–          Les œufs

S’il y a bien un aliment à ne pas oublier dans les repas de votre bébé, c’est bien l’œuf qui est autorisé pour les plus de 6 mois. Il faut savoir que deux gros œufs apportent entre 1,2 et 1,8 mg de fer.

–          Le lait et les produits laitiers

Le lait et les produits laitiers sont aussi des aliments riches en fer pour bébé. Cependant, lorsqu’ils sont consommés en de trop grandes quantités, ils peuvent réduire l’absorption du fer par l’organisme. En effet, ils contiennent un taux élevé de calcium, pourtant, ce minéral nuit à l’assimilation et à l’absorption du fer. De plus, quand votre bébé a 9 mois, ce mécanisme tout à fait naturel entraîne des répercussions plus alarmantes pour le lait de vache. Ce type de lait est pauvre en fer, mais procure une sensation de satiété à votre bébé, ce qui peut risquer une carence en fer puisqu’il n’aura plus d’appétit pour consommer des aliments riches en fer. À part cela, le lait de vache est aussi connu pour déclencher des pertes de sans au niveau de l’appareil gastro-intestinal chez les nourrissons. La raison est une irritation de la paroi intestinale qui provoque en même temps une perte de fer.

Les besoins nutritionnels pour bébé

Chaque personne a ses besoins nutritionnels en fer selon son sexe, son âge, sa corpulence, son régime alimentaire, ses activités quotidiennes et le rythme de son métabolisme. Il existe toutefois des recommandations nutritionnelles mises en place par des organismes œuvrant dans le domaine de la santé pour satisfaire au minimum les besoins de tout un chacun. Puisqu’il est encore assez difficile de connaître la ration nécessaire à chaque individu, ces instances se sont assuré que toutes les personnes atteignent l’apport nutritionnel dont elles requièrent pour éviter les carences en nutriments, que ce soit les nourrissons ou les adultes.

Si votre bébé est âgé de moins de 1 an, lui donner des aliments solides l’aide à compléter les apports du lait maternel ou des biberons. Il s’agit d’une alimentation complémentaire comblant les vides nutritionnels. Le fer provenant des aliments d’origine animale (poulet, dinde, bœuf, agneau, veau, fruits de mer, poisson) est facilement assimilable par l’organisme et est absorbé plus rapidement dans le sans comparé à celui dans les œufs et les aliments d’origine végétale (légumes, légumineuses…).

Pour satisfaire les besoins de votre bébé, vous devez lui procurer au minimum 2 repas quotidien composés ou incorporés d’aliments riches en fer. Pour illustrer, sachez qu’un nourrisson a besoin de 8 mg de fer par jour, une quantité bien plus élevée que celle d’un homme adulte. De son 7e à son 12e mois, il doit bénéficier d’un apport de 11 mg de fer par jour selon les recommandations de l’OMS. Chez les femmes, les apports en fer sont généralement plus importants, à hauteur de 18 mg par jour, puisqu’elles vivent mensuellement les menstruations. Ce besoin peut être plus élevé lorsqu’elles doivent allaiter alors que leurs règles ont repris depuis leur accouchement. Ainsi, on peut en conclure que les aliments riches en fer sont autant indispensables pour les adultes que pour les bébés, mais qu’ils doivent être introduits le plus tôt possible chez ces derniers.

Comment faire pour enrichir en fer l’alimentation de bébé ?

Les aliments riches en fer doivent inconditionnellement faire partie de l’alimentation de votre bébé dès que vous pouvez introduire des aliments solides dans ses repas en plus du lait maternel ou des préparations pour biberon. Mais il est également possible d’enrichir son alimentation en fer en adoptant quelques astuces.

Si vous lui préparer une recette à base de farine, vous pouvez en substituer la moitié par des céréales pour bébé enrichies de fer en doublant la quantité. Par exemple, sur une recette de muffins nécessitant 2 tasses de farine, vous pouvez mettre 2 tasses de céréales pour bébé et 1 tasse de farine. Cela peut être aussi appliqué sur une recette de crêpes, de pains ou de biscuits.

Si vous désirez donner un peu de pain de viande ou des préparations avec de la chapelure, vous pouvez remplacer celle-ci par des céréales de bébé enrichies en fer.

Pour la concoction des potages de légumes, ajoutez des céréales de riz pour bébé riches en fer. Le goût n’en sera qu’améliorer.

Que faut-il retenir ?

En conclusion, il est donc clair que le fer est un minéral nécessaire au bon développement de votre bébé, tant moteur que neurologique. Pour vous assurer de lui apporter la quantité dont il a besoin pour croître normalement, introduisez progressivement dans son alimentation les aliments riches en fer tels que la viande, le poisson, les légumineuses et les fruits sans oublier les céréales enrichies en fer. Dès son 6e mois, ne lésinez pas sur les repas concoctés à partir de ces aliments.

Leave a Response